Outils pour utilisateurs

Outils du site


linux

Trucs et astuces

  • find : find . -name “file” -exec chmod o+r '{}' \;
  • ajout cle de depot debian : apt-key adv –recv-keys –keyserver keyserver.ubuntu.com “LA_VALEUR_CLE”
  • création/restauration d'image avec partimage :
    • création : partimage -z1 -d -o -b -B=yes save /dev/xxx path_to_image_file
    • sauvegarde table de partitions : sfdisk -d /dev/xx > xx.sfdisk
    • sauvegarde mbr : dd if=/dev/xx of=xx.mbr bs=512 count=1
    • restauration table de partitions : sfdisk /dev/xx < xx.sfdisk
    • restauration mbr : dd if=xx.mbr of=/dev/xx
    • restauration : partimage -b -B=yes restore /dev/xxx path_to_image_file
  • formater une partition de grande taille : j=journalisation, m=pourcentage de blocs réservés au superuser, …
 mkfs.ext3 -j -m 1 -O dir_index,sparse_super device 

* remplacer une chaîne de caractères dans un fichier

 perl -pi -e 's/old_string/new_string/g' file
(linux) sed -i 's/old_string/new_string/g' file
(macosx) sed -i '' 's/old_string/new_string/g' file
  • Planifier des tâches avec cron
#minute (0-59),
#|      hour (0-23),
#|      |       day of the month (1-31),
#|      |       |       month of the year (1-12),
#|      |       |       |       day of the week (0-6 with 0=Sunday).
#|      |       |       |       |       commands

Grub2

Pour restaurer grub2 sur une ubuntu 10.04 :

- démarrer sur live cd de ubuntu

1ere méthode:

  1. sudo ⇒
    mount /dev/sda1 /mnt ; mount --bind /dev /mnt/dev ; mount --bind /proc /mnt/proc
  2. chroot /mnt ⇒ grub-install /dev/sda

2eme méthode:

mounter la partition sda1 dans /mnt puis:

grub-install --root-directory=/mnt /dev/sda1 --force

Installation d'un serveur

  • Distribution : debian 5.0 (cd netinstall)
  • Installation minimale (décocher environnement graphique et système standard)
  • Partitionnement : root (/), swap (max 2xRAM), /home
  • Mises à jour :
     apt-get update && apt-get upgrade 

SSH : connexions à distance sécurisées

Ajout de SSH :

 apt-get install ssh 

SAMBA : domaine et voisinage windows

Ajout de SAMBA :

 apt-get install samba 
  • fichiers de configuration (dans /etc/samba)
    • smb.conf : paramètres de configuration
      ### Fichier de configuration de samba
      ### Parametres globaux
      [global]
      workgroup=NOM_DOMAINE
      netbios name=NOM_SERVEURSMB
      server string= Description du serveur
      #Authentification :
      security = user
      domain logons = yes # active la fonction controleur de domaine
      username map = /etc/samba/smbusers
      #Gestion des mots de passe :
      encrypt passwords = yes
      smb passwd file = /etc/samba/smbpasswd
      #Explorateur de machines :
      local master = yes # pour etre maitre explorateur local
      os level = 33
      domain master = yes # pour etre maitre explorateur de domaine
      #A ne pas utiliser si un PDC Windows NT existe dans le domaine
      #remote announce = 192.168.2.255/AUTREWRKGRP
      # permet d'annoncer la machine dans un autre sous-reseau, avec eventuellement un workgroup different
      #Parametres de connexion utilisateur (utile si on est PDC uniquement) :
      logon script = script.bat # script execute a la connexion
      logon path = \\%L\Profiles\%U
      #Utilisé par Windows NT pour le stockage du profil utilisateur (NTUSER.DAT, menus, etc ...).
      logon drive = h:
      #valable uniquement pour des clients NT -> définit le lecteur qui sera utlilisé pour la connection au répertoire personnel
      logon home = \\%L\%U\Profile
      #Chemin réseau du répertoire personnel
      #Resolution de noms :
      wins support = no
      wins server = 10.0.0.2
      wins proxy = yes
      dns proxy = no 
      #Casse des noms de fichier :
      preserve case = yes # maintient la casse
      short preserve case = no
      default case = lower
      case sensitive = no
      #Reseau : 
      socket options = TCP_NODELAY SO_RCVBUF=8192 SO_SNDBUF=8192
      interfaces = 10.0.0.1/32 
Variables
%u. Nom d'utilisateur pour le service courant.
%g. Nom du groupe primaire de l'utilisateur %u.
%U. Nom d'utilisateur pour le service courant. Ceci est le nom demandé par l'utilisateur, pas forcement le nom utilisé par Samba (cf. mappage sur autre utilisateur)
%G. Nom du groupe primaire de l'utilisateur %U.
%H. Répertoire personnel (home) de %u.
%v. Version de Samba.
%S. Le nom du service courant (par exemple le nom du partage).
%P. Le répertoire principal du service courant.
%h. Le nom Internet de la machine (hostname) sur laquelle tourne Samba.
%m. Le nom Netbios de la machine cliente.
%L. Le nom Netbios du serveur Samba. C'est le nom utilisé par le client, peut être utile pour différencier le comportement de Samba avec plusieurs noms Netbios.
%R. Niveau de protocole utilisé (CORE, COREPLUS, LANMAN1, LANMAN2 ou NT1).
%d. Numéro de process du processus serveur courant.
%a. Architecture du système client. Reconnait actuellement Samba, WfWg, WinNT et Win95. Le reste renvoie UNKOWN
%I. Adresse IP de la machine cliente
%T. La date et l'heure courante
%$(envar). La valeur de la variable d'environnement envar.
%N. (???) Nom du serveur hébergeant le répertoire personnel (home) NIS.
%p. (???) Chemin du répertoire personnel NIS, obtenu à partir de l'entrée NIS auto.map.
  • smbpasswd : fichier de mots de passe
  • smbusers : base d'alias nom unixnom windows
    # Unix_name = SMB_name1 SMB_name2 ... 
    root = administrator admin 

Antivirus

Backups

Firewall

Webmin et Usermin

RAID

Voir

  • CLI avec arcconf (ex avec le raid de lit-fs)
    • arcconf getstatus 1 → ok ?
    • arcconf GETCONFIG 1 → config
  • remplacer un disque défectueux et le mettre en hotspare
    • arcconf SETSTATE 1 DEVICE 0 1 HSP LOGICALDRIVE 1
      DEVICE channel# device#
      HSP pour mettre en hotspare
      LOGICALDRIVE logical-device-number
linux.txt · Dernière modification: 2013/10/02 14:15 par ghouart